LE RÉGIME PALEO: RÉGIME MIRACULEUX OU PHÉNOMÈNE DE MODE?


Nutrition / mardi, janvier 16th, 2018

Le régime paléo, c’est ce régime très à la mode et dont tout le monde parle. Jugé trop stricte par certains et miraculeux par d’autres, qu’en est-il en réalité ? Le régime paléo et toutes ses vérités

LE RÉGIME PALEO ; LE MODE D’ALIMENTATION DE NOS ANCÊTRES CHASSEURS-CUEILLEURS….

Le régime paléolithique, amicalement nommé régime paléo, est un régime alimentaire issu du mode de vie paléolithique, ainsi qu’un régime amaigrissant.

Il est composé d’aliments et de plats que les hommes vivant à l’époque du Paléolithique (Homo habilis, homo erectus, puis homo sapiens), auraient pu consommer.

Il se compose notamment d’une part importante de viandes maigres (gibier, volaille, ruminants) nourris à l’herbe mais aussi de poisson, de racines, de noix et de baies.

Il exclut, en revanche les produits issus de l’agriculture et de l’industrie agroalimentaire, comme les céréales, les légumineuses, les huiles végétales et les produits laitiers.

Ce retour aux sources n’a rien de capricieux, au contraire. Il permet, comme nos ancêtres, de recentrer le contenu de notre assiette sur l’essentiel : des aliments sains, naturels et très nutritifs.

Le régime Paléo est différent des régimes minceurs traditionnels parce que son but n’est pas uniquement la perte de poids.

 

 POUR PERDRE DU POIDS NATURELLEMENT, SE CONCENTRER SUR SON ASSIETTE…

L’alimentation moderne, riche en glucide (pain, pâtes, pommes de terre, pizzas, produits sucrés) provoque une accumulation de graisses dans le foie (stéatose hépatique) et dans les muscles.

Cette accumulation va favoriser la résistance à l’insuline, donc le diabète et bien sûr le surpoids.

Pratiquer un régime Paléo va vous permettre d’inverser cette tendance et de perdre du poids naturellement pour atteindre votre poids optimal, tout en mangeant à satiété.

Une étude scientifique montre que suivre le régime Paléo plus de quatre semaines, suffit à soulager votre foie de sa charge en graisses, tout en vous faisant maigrir et améliorant considérablement votre état de santé général.

 AVOIR DE L’ENERGIE A REVENDRE SANS SE PRIVER… 

Les bénéfices santé du régime paléolithique sont directement imputables :

– A un apport protéique élevé (satiété plus rapide et garantie, réduction du mauvais cholestérol, baisse de la tension artérielle, amélioration du métabolisme de l’insuline).

– Aux fruits et légumes en quantité (Perte de poids, meilleur équilibre acido-basique, prévention des cancers et régulation du transit intestinal).

– Aux apports substantiels en oméga-3 (prévention des maladies cardiovasculaire, sensation de bien-être).

– A l’exclusion du Sel, des sucres, des féculents, du gluten et des laitages (dont les protéines sont fortement antigéniques).

 …ET PRÉVENIR LES MALADIES CHRONIQUES.

 Les maladies chroniques, véritable problème de santé publique dans les sociétés occidentales modernes, ne cessent de se développer (Maladies du syndrome Métabolique et insulinorésistance en sont les portes drapeaux).

Chez un sujet obèse, on observe une période d’insulinorésistance, le pancréas continue à sécréter de l’insuline, mais celle-ci ne fait plus autant d’effet sur ces récepteurs, c’est le phénomène d’insensibilisation

Le régime Paléo, en diminuant la consommation des glucides et en augmentant celle des protéines, fibres alimentaires et acides gras Oméga-3, permet de rétablir la sensibilité à l’insuline et d’en réduire le taux dans le sang.

Une des plus grandes déviations de notre régime alimentaire comparé au régime de nos ancêtres est les quantités et types de gras présent chez les animaux.

Ces animaux sont nourris aux céréales et ont beaucoup plus de gras que les animaux nourris à l’herbe, la volaille et le poisson.

Il a été observé que la viande sauvage est remarquablement maigre et a une teneur en gras saturé relativement faible, tout en fournissant des quantités importantes d’acides gras oméga-3 bénéfiques.

 régime paléo et oeufs

Les aliments paléo :

 – les viandes maigres comme le veau et les volailles (mais prenez bien garde à les choisir de bonne qualité).

 – les poissons et les fruits de mer (autres que le saumon d’élevage et les crevettes nourris aux farines animales).

 – les œufs.

 – les fruits et les légumes, sans amidon.

 – les noix et autres fruits à coques.

 – les graines, comme celles de lin ou de sésame par exemple (à moudre pour les assimiler).

Aliments à supprimer :

  – les produits laitiers.

 – Les conserves et  produits transformés.

 – les viandes grasses.

– les produits céréaliers.

 – les aliments très salés.

 – le sucre raffiné.

 – les boissons gazeuses.

Voici par exemple à quoi pourrait ressembler une journée paléo :

 >Petit déjeuner : orange, saumon aux fines herbes, noix

 > Déjeuner : salade avec de nombreux légumes, vinaigrette à base d’huile d’olive et de jus de citron, blanc de dinde, amandes et framboises.

 > Dîner : escalope de veau, légumes variés, melon et graines de tournesol

régime paléo et salades

 

 LE RÉGIME PALEO: UN RÉGIME A RISQUES.

Bien qu’en mangeant à satiété pendant les six premiers mois, une telle diète peut entraîner une perte de poids un peu plus importante qu’un régime amaigrissant traditionnel.

Cependant, après, la phase de stabilisation, elle induit une reprise de poids supérieure à quelqu’un qui suit une diète faible en gras.

De plus, mal conduit, ce régime pourrait fournir des quantités trop élevées de produits animaux et trop peu de végétaux.

Ce déséquilibre peut augmenter le risque de certaines maladies, comme les maladies cardiovasculaires ou les cancers digestifs.

C’est un régime dans lequel les produits laitiers sont interdits, ce qui pourrait entraîner à long terme une carence en calcium.

Il est donc, de ce fait, fortement déconseillé aux enfants et aux adolescents qui eux, sont encore en pleine croissance.

Ne pas consommer de laitages est un danger pour les os.

 La British Dietetic Association a classé le régime paléo parmi les cinq pires régimes pratiqués par les célébrités en 2015.

 Elle affirme que c’est un régime « mal équilibré, chronophage, un vecteur d’isolement social » et le qualifie de « moyen sûr de développer des carences alimentaires ».

Pour pallier à ce problème, il est recommandé de faire quelques écarts à son régime.

Il suffit de s’octroyer chaque semaine, un, deux, voire trois repas composés d’aliments désapprouvés tels que les laitages et les céréales.

Il est question non seulement d’éviter les problèmes liés aux carences, mais aussi, de casser la monotonie d’un régime jugé trop sévère par certains.

 Le régime paléo bien que très médiatique, n’est donc pas une solution miracle. Il reste malgré tout un régime très efficace pour perdre du poids sans se priver.

Par contre, il est important de toujours garder à l’esprit de compenser les carences qu’il peut engendrer.

Comme quoi, même les roses les plus belles ont des toujours des épines.

 

 

Cliquez sur l’image ci-dessous pour des recettes paléo simples et gourmandes à faire à la maison.

Please follow and like us: